De l'océan à la mer méditerrannée


Première étape dans les terres celtiques où la ligne d'horizon semble cotoyer le bout du monde. Les embruns, l'océan qui va et vient à sa guise offre aux visiteurs des instants paisibles, magiques où les pensées vagabondent au grès du vent.

Juste le temps de reprendre la route pour se rendre au village médiéval de Pérouge dans l'Ain. Ses rues pavées, ses maisons en pierre et le maïs qui sèche sur la charpente des maisons, tout est resté à l'identique depuis le Moyen-Âge. Mais pas le temps de s'attarder davantage.

Direction Lyon. Entre Rhône et Saône, la capitale régionale de Rhône-Alpes est renomée pour sa gastronomie et les gônes en sont fiers. Ils n'hésitent pas à pousser la porte d'un des nombreux bouchons qui longent les ruelles du vieux lyon. Et pour digérer, rien de mieux que de monter vers Fourvière ou de suivres les quais du Rhône aménagés jusqu'au parc.

Juste le temps de monter dans une péniche pour prendre la direction de Pont-Saint-Esprit où l'embarcation remontera l'Ardèche jusq'à Lanas, un petit village ardéchois où le temps semble s'arrêter. Le vieux village est une véritable invitation à la réverie. Difficile de se retrouver dans le labyrinthe des petites ruelles pavées. Alors, pour éviter de se perdre au détour d'un croisement, les moins téméraires préféreront longer les rives de la rivière.

La prochaine étape sera gourmande. Direction Uzès au musée du bonbon Haribo. L'attente à l'entrée sera longue mais vite oublier. En effet, petits et grands seront ravis d'apprendre les secrets de fabrication de la fraise Tagada. Ils seront amusés de découvrir que la haute couture peut ressembler à une grosse guimauve. Surtout, ils seront enchantés de déguster les Car-en-Sac offerts à la fin de la visite. Petits conseils : oublier votre porte-monnaie à la maison. Il est difficile de résister aux prix usine des bonbons dans la boutique, passage obligé pour sortir.

Dernière étape de cette balade vers le Sud, la méditerranée bien sûr. Direction Palavas-les-Flots. Entre mer et étang, cette petite ville côtière est le paradis des flaments roses et des Chtis l'été. Alors pour finir cette balade je vous laisse contempler le couché de soleil, en attendant les prochains clichés qui viendront compléter ses différentes galeries ou qui seront l'occasion d'en créer d'autres.

Marie-Cécile Chevrier

PS : N'hésitez pas à cliquer sur les miniatures. Les photos s'afficheront en plein écran.